Le métier d'Ostéopathe

Partager

L’ostéopathie est une médecine manuelle, holistique, fondée sur des manipulations tissulaires. Elle vise la conservation ou la restauration de la mobilité des différentes structures de l’organisme nécessaires à la santé.

La profession

L’ostéopathe professionnel de santé, formé au sein de l’IFSO Paris, acquiert les compétences nécessaires pour prévenir ou remédier aux troubles fonctionnels du corps humain à l’exclusion des pathologies organiques qui nécessitent une intervention thérapeutique, médicale, chirurgicale, médicamenteuse ou par agent physique.

Ces compétences sont fixées par décret (2007-435 du 25 Mars 2007)

L’art ostéopathique consiste à adapter les techniques à chaque patient, après avoir recueilli, lors de l’anamnèse, suffisamment d’éléments qui ne contre-indiquent pas son action.

L’application des techniques ostéopathiques fait appel à la compréhension des mécanismes physiopathologiques pour poser un diagnostic et mettre en œuvre une thérapeutique.

Le niveau de la formation fait de l’ostéopathe un thérapeute de première intention.

Environnements de travail

L’ostéopathe professionnel de santé exerce principalement une activité libérale.
Il peut aussi exercer au sein de centres de santé, d’hôpitaux et de cliniques (publiques et privées). Ils travaillent plus particulièrement dans les domaines pédiatriques et rhumatologiques.
Les milieux sportifs font de plus en plus appel aux ostéopathes pour suivre leurs athlètes.

L’ostéopathe, après avoir suivi un cursus particulier, peut exercer son art dans le monde animal : ostéopathie équine et canine.

Témoignage ancien étudiant

« Masseur-kinésithérapeute depuis sept ans, actuellement étudiant en quatrième année, je suis très satisfait de la formation d’ostéopathie proposée par l’IFSO. Cette dernière permet une recherche perpétuelle d’évolution et de m’épanouir pleinement dans mon activité professionnelle.

L’enseignement prodigué est de qualité tant par la compétence des professeurs que par les thèmes abordés. Logistiquement parlant, il est très agréable d’apprendre dans des salles de cours neuves et de recevoir des patients au sein de la clinique.

De plus, la création d’un BDE a permis de faciliter les échanges conviviaux et le partage d’expériences professionnelles entre les étudiants des différentes années dont les nouveaux diplômés.

Je souhaite à tous les nouveaux élèves de prendre autant de plaisir à suivre cette formation que j’en éprouve en ce moment. »

Nicolas B., promotion 2011