Présentation de l'Institut IFMK

Partager

L’EFOM, institution centenaire de formation en masso-kinésithérapie, fondée en 1889.

Présentation de la formation

A l’EFOM, la formation repose sur les valeurs issues de son histoire et suit les orientations impulsées par Boris DOLTO : approche manuelle, maîtrise des connaissances et esprit critique, sens clinique, centration sur le malade, éthique et attitude, l’intérêt  pour la recherche.

L’IFMK EFOM est  agréé par les tutelles : Ministère de la Santé, Conseil Régional d’Ile-de France. L’EFOM est déclarée en tant qu’établissement d’enseignement supérieur privé auprès du Rectorat de Paris. Les disciplines enseignées (théoriques et pratiques), les stages cliniques et les examens sont établis en fonction du cadre règlementaire édicté par le ministère de la Santé.  

La formation se déroule sur 4 années à l’issue desquelles les étudiants sont présentés au Diplôme d’Etat de Masseur-Kinésithérapeute

L’orientation pédagogique est double : préparation à l’examen du diplôme d’Etat et préparation à la vie professionnelle. Cette dernière repose notamment sur les stages qui se déroulent principalement en milieu hospitalier, en centres de rééducation et récemment, au sein de cabinets libéraux. La formation, conçue sur le principe de l’alternance,  s’appuie sur l’expérience acquise lors des stages.

Une formation de 4 années et qui compte 3450 heures environ, dont plus de 1470 heures de stages

L'apprentissage de la Masso-Kinésithérapie développe des aptitudes spécifiques : perception gestuelle et habileté manuelle, raisonnement et sens « clinique », éthique et approche relationnelle. De plus, la diversité des situations rencontrées lors des stages (maladies, handicaps, contextes sociaux …), apprend au futur kinésithérapeute à s’adapter à chacun de ses patients.

Le mot du Directeur

« Je me réjouis que des personnes jeunes veuillent s’engager dans une profession destinée au service des Autres : c’est un choix qui montre leur bienveillance et qui ne manque pas de courage. En premier lieu, ils vont trouver une profession qui repose sur un engagement « physique ».  Ils auront à rechercher, au sein d’un ensemble de moyens « techniques », ceux qui procureront le plus d’autonomie à des personnes  qui en sont passagèrement ou définitivement privée. Ainsi, ils vont les aider à développer leurs potentiels, à trouver de nouvelles stratégies et à obtenir des performances insoupçonnées, et ceci quel que soit l’âge de la vie. Cette perspective se fonde aussi  sur les dimensions relationnelles, psychologiques et cognitives, que chaque thérapeute établira avec ses patients. 

C’est à ce défi que l’EFOM souhaite vous préparer. Cette école est le lieu qui permet les rencontres, souvent exigeantes, avec le savoir et avec les personnalités qui ont choisi ce même métier et pris le parti de transmettre leur expérience. Ces rencontres, la volonté d’apprendre et de pratiquer, l’accompagnement des équipes apportent à cette formation sa dimension professionnelle. C’est une formation qui développe le potentiel de chaque étudiant et ouvre des perspectives qui n’étaient pas envisagées au moment de son choix initial. Ce projet est rendu possible grâce à une équipe pédagogique impliquée, expérimentée, désireuse de transmettre et soucieuse de voir ses étudiants atteindre le meilleur niveau. Seule, cette volonté apporte une garantie fondamentale à l’avenir professionnel qui sera amené à  évoluer fortement.

Pour finir, je souhaite souligner deux dispositions spécifiques à l’EFOM. D’une part, l’EFOM est une Fondation reconnue d’Utilité Publique, dont le statut non lucratif rend possible les investissements humains nécessaires permettant de conduire les projets pédagogiques souhaités par son équipe enseignante, les médecins et les kinésithérapeutes. D’autre part, la Fondation EFOM est engagée dans une démarche qualité qui nous pousse également à rechercher l’amélioration du service attendu par les étudiants. »

 

Une équipe pédagogique expérimentée

Le suivi des enseignements et des stages, l’accompagnement des étudiants, le dialogue avec leurs représentants sont assurés par des réferents pédagogiques pour chacune des quatre promotions. Ils sont kinésithérapeutes et titulaires du diplôme d’Etat de Cadre de Santé et/ou de diplôme universitaire.

 

Aurélie MORICHON
"Diplômée en 2009, j’ai d’abord exercé pendant 6 ans une activité libérale en parallèle d’une activité salariée, toutes deux orientées sur la prise en charge de patients présentant des pathologies musculo-squelettiques et neuro-musculaires. J’ai ensuite suivi un Master en Ingénierie de la Rééducation, du Handicap et de la Performance Motrice, puis ai poursuivi mon activité libérale en parallèle d’une activité d’enseignante et responsable pédagogique. Depuis 2018, j’associe cette activité en formation initiale et continue à de la prévention en entreprise. Mes objectifs sont à l’image de mon parcours : faire découvrir aux étudiants la richesse de notre profession et faire en sorte que chacun y trouve son épanouissement".

Thomas DAVERGNE
"Diplômé de l'IFMK d'Amiens en 2013, j'ai poursuivi une formation académique en parallèle d'une activité libérale en réalisant deux masters de sciences (Sorbonne université et Université de Paris). Aujourd'hui, je suis heureux d'organiser mon activité autour de trois domaines qui me sont chers: la recherche clinique dans le cadre d'une thèse de sciences sur l'activité physique en rhumatologie, la formation avec une fonction de responsable pédagogique des étudiants de 2ème année de l'EFOM et le domaine clinique orienté principalement sur les rhumatismes inflammatoires chroniques".

 

Adrien MAILLET
"Masseur-kinésithérapeute diplômé de l’EFOM, reconverti suite à l’obtention d’un Master en ingénierie mécanique, j’exerce une activité libérale traitant principalement des patients adultes en musculo-squelettique. Mon cursus en étude supérieure et mes expériences professionnelles me permettent aujourd’hui d’accompagner les élèves dans l’apprentissage des savoir fondamentaux de notre métier et plus particulièrement en biomécanique".

 

Laure COMBOURIEU
"Après l'obtention de mon diplôme de masseur kinésithérapeute en 2009, j'ai commencé mon activité professionnelle dans différentes structures (hôpital, centre de rééducation, libéral). En parallèle, j'ai poursuivi par un master sur le vieillissement, puis un doctorat sur les effets de différents programmes de prévention sur les troubles cognitifs et fonctionnels liés à l'âge. À la suite de ces années universitaires, j'ai maintenu mes activités d'enseignement en IFMK tout en me lançant dans des projets entrepreneuriaux. Ces expériences qui allient théorie et pratique, me rapprochent des enjeux de la 4ème année de formation : amener les étudiants à être des professionnels réfléchis en se questionnant sur ses pratiques".

Samuel POLITZER

« Ancien étudiant de l’EFOM, j’ai depuis 2007, en parallèle d’études universitaires, une activité mixte de praticien en cabinet libéral pédiatrique et de formateur (formation initiale et continue). Cette expérience,  qui allie théorie et pratique de terrain, me rapproche du défi que doivent relever les étudiants de troisième année : à savoir, leur professionnalisation. »

 

Thomas OSINSKI
"Ancien étudiant de la fondation, diplômé de l’IFMK en 2009, j'ai eu la chance de pouvoir développer une activité très diverse avec une pratique libérale, de l'enseignement et, dernièrement, de la recherche. Depuis 2018, j'ai le plaisir d'être à mi-temps à l'institut sur des thématiques qui m'intéressent : le raisonnement clinique, la recherche et la douleur. En parallèle, j'ai eu la chance de participer au développement de plusieurs associations savantes (OMT-France, la Société Française de Physiothérapie et la Société Française d'Etude et Traitement de la Douleur). Je participe également au développement de programme de formation continue dans le domaine de la douleur et des affections avec l'université d'Amiens, l'International Academy of Musculoskelettal PhysioTherapy et Physiotherapy 4 Pain. Je finis en 2019 un parcours de formation universitaire et garde un contact avec le monde de la recherche avec des équipes de l'Université Versailles Saint-Quentin."

"Diplômé de l'IFMK de la Fondation EFOM en 2014, j'exerce depuis dans un cabinet pluridisciplinaire en région parisienne où je prends en charge des patients souffrants d'affections musculosquelettiques. Mon cursus s'est orienté vers des formations pratiques dans le domaine de la thérapie manuelle orthopédique. Intéressé par les questions de pédagogie et la transmission de connaissances, j'ai à coeur de transmettre mon expérience et ma passion pour notre métier à nos étudiants." 

 

Juliette GODARD
"Après un parcours universitaire en Master 2 Sciences puis un Master 2 Santé, je suis, par la suite devenue masseur-kinésithérapeute, diplômée de l’EFOM.
Au cours de mon cursus, mon intérêt pour les questions d’apprentissage de connaissances et de pratique ainsi que ma volonté de m’impliquer dans la formation des étudiants en masso-kinésithérapie n’ont fait que croître.
J’ai aujourd’hui la chance de pouvoir partager mon exercice professionnel entre une activité en milieu hospitalier et une activité d’assistante pédagogique pour accompagner et guider les étudiants dans leur formation pratique et théorique."

 

Une équipe administrative impliquée

Plusieurs assistantes assurent le fonctionnement quotidien de l’IFMK et travaillent avec les réferents pédagogiques. Elles participent également à l’organisation administrative avec la direction. Elles connaissent bien les étudiants de chaque promotion et les accompagnent dans leurs différentes démarches : gestion des plannings, des cours, des examens, des résultats et organisation administrative des stages.